Nikon Imaging | Belgique | Europe

Le premier magasin d’appareils photo au monde à recevoir cette distinction spéciale.

Cela fait plus de trente ans que vous avez ouvert votre magasin d’appareils photo Nikon de renommée mondiale en plein cœur de Londres. M. Levett, pouvez-vous nous présenter Grays of Westminster ?

Grays of Westminster est un magasin spécialisé dans Nikon qui ne propose que des produits Nikon. Nous offrons une large gamme de produits Nikon, depuis les appareils photo, objectifs et accessoires les plus récents jusqu’aux équipements d’occasion et appareils photo Nikon classiques vintage. Depuis le jour de l’ouverture voilà 32 ans exactement à cette date, nous vendons des produits Nikon et nous nous efforçons de fournir un service à nul autre pareil.

En 2014, nos réalisations ont été reconnues par le College of Arms de Sa Majesté et nous avons été le premier magasin d’appareils photo au monde à recevoir leur armoirie. Je n’aurais jamais imaginé recevoir un tel honneur lorsque nous nous sommes lancés dans cette aventure. J’ai été profondément ému que nous ayons été distingués par cet honneur spécial, nous-mêmes et la marque Nikon que nous aimons tant. La devise sur notre armoirie est « Être les meilleurs au service des autres » (Lead in Order to Serve) et elle nous rappelle chaque jour que nous devons nous efforcer d’offrir à nos clients Nikon un service à nul autre pareil.

Un lion et un faisan vert trônent sur l’armoirie. Le lion, qui symbolise Gray Levett, regarde le faisan, qui est l’oiseau national du Japon, et les deux sont en communication amicale symbolisant la relation entre l’activité de M. Levett et les Japonais. Un objectif repose sous la patte droite du lion. Au centre, des rayons de lumière représentant la photographie émanent d’une corne d’abondance remplie de fleurs, dont la rose de Noël rouge et un mélange de fleurs britanniques et japonaises symbolisant une croissance florissante.

Expliquez-nous ce qui vous a poussé à ouvrir un magasin « exclusivement Nikon ».

Lorsque j’ai ouvert le magasin, de nombreux revendeurs proposaient le même type d’équipement que Grays of Westminster. À cette époque, la récession était dans l’air et l’industrie de la photographie ne faisait pas exception. Je pensais qu’un changement de cap significatif était nécessaire.

Un jour de grande chaleur en juillet 1991, j’ai repéré un magasin appelé Christmas Shop qui, au creux de la canicule, était rempli de clients achetant des décorations d’arbre de Noël. J’étais surpris de voir, en pleine récession, une entreprise prospère offrant des articles aussi peu en adéquation avec la période de l’année, et une idée m’est venue. « Si l’on peut avoir une activité florissante en vendant des produits qui sont utilisés environ trois semaines par an, Grays of Westminster devrait aussi afficher une belle réussite en offrant un service spécialisé dédié à une seule marque, qui serait Nikon. » À ma connaissance à cette date, il n’existait pas d’autre magasin exclusivement dédié à Nikon dans le monde. Cela faisait longtemps que j’admirais Nikon pour l’excellence de son ingénierie et sa qualité générale, et j’ai décidé de prendre un nouveau départ en réinventant Grays of Westminster en tant que magasin spécialisé destiné aux passionnés de Nikon.

Le centre de l’armoirie contient une rose rouge de Noël pour symboliser la boutique de Noël qui m’a donné l’inspiration originale de Grays of Westminster : être un magasin exclusivement Nikon, et ne faire qu’une chose, mais le faire bien.

Armoirie et lettres patentes octroyées par le College of Arms.

Une armoirie est un blason emblématique qui est octroyé à des personnes ou à des groupes en tant que symbole d’une famille ou d’une organisation. Pour recevoir cette distinction, il faut avoir été jugé digne d’un tel honneur par le College of Arms au Royaume-Uni, en fonction de critères stricts incluant des réalisations et contributions passées. Ce n’est qu’au terme d’un processus d’évaluation qui s’étend sur plusieurs mois et culmine dans l’approbation par l’Earl Marshal du College of Arms, que la conception de l’armoirie commence. La conception se fonde sur des conventions anciennes. Elle ne doit pas dupliquer une conception existante et doit être symbolique de l’art ou de l’activité de son détenteur. Il faut environ un an au concepteur du cimier pour achever l’armoirie, qui est l’aboutissement de nombreuses tables rondes prenant aussi en compte les idées et demandes du bénéficiaire. L’armoirie terminée est ensuite colorée, décorée et présentée au bénéficiaire accompagnée de la lettre patente qui autorise son utilisation.

Fidélité à une technologie et une qualité éternelles

Vous étiez un admirateur de longue date de Nikon avant même d’ouvrir le magasin. Racontez-nous votre première expérience avec Nikon. Qu’avez-vous ressenti en tenant l’appareil photo pour la première fois entre vos mains ?

Je me souviens parfaitement de ce moment. On était à la fin des années 60, je travaillais dans une boutique d’appareils photo et un client m’a demandé de l’aide avec son appareil photo. C’était un Nikon Photomic FTN noir équipé d’un moteur d’entraînement F-36. J’ai pensé que c’était la plus belle pièce d’ingénierie d’appareil photo que j’avais jamais vue ou manipulée. Elle possédait une classe incroyable et j’ai su à ce moment-là que j’aurais un Nikon F un jour.

Qu’est-ce qui rend les appareils photo Nikon si spéciaux à votre avis ?

L’une des fonctions attractives, et la raison pour laquelle j’adore Nikon, est que Nikon a conservé la monture F d’origine sans quasiment aucun changement depuis le lancement de son reflex en 1959. Au fil des années, il y a eu sans doute de nombreuses raisons convaincantes pour faire évoluer la monture F, mais Nikon est resté fidèle à sa conception d’origine. Le fait que l’on puisse adapter un objectif NIKKOR non-AI sur un Nikon Df et prendre directement des photos est tout simplement extraordinaire. Les appareils photo Nikon ont toujours été fabriqués avec soin, et la superbe optique des objectifs Nikon reflète les compétences remarquables de Nikon en matière d’ingénierie innovante. Nous continuons à vendre beaucoup d’objectifs Nikon d’occasion à mise au point manuelle à l’industrie cinématographique où ils sont montés sur des caméras de cinéma à haute résolution.

Quels sont les trois meilleurs appareils photo de votre collection ?

Mon premier choix serait mon Nikon F d’origine que j’ai beaucoup utilisé, avec un objectif NIKKOR-S Auto 5.8cm f/1.4 et un moteur d’entraînement F-36. À mon avis, le Nikon F reste l’appareil photo 35 mm le plus légendaire jamais fabriqué. Je pense que la conception de Nikon pour l’appareil photo et le système est une merveille. L’une des publicités les plus célèbres de Nikon date de 1961, avec le titre « The Man With a Nikon F is Master Of All He Surveys » (Qui possède un Nikon F maîtrisera le spectacle qui s’offre à lui). Ce slogan a eu un fort impact et une résonance réelle pour de très nombreux photographes professionnels.

Mon second choix serait l’appareil photo à visée Nikon SP, l’apogée de toutes les réalisations de Nikon dans ce système. Cet appareil photo innovant à son époque était équipé d’un système de viseur universel compatible avec six types d’objectifs du 28 mm au 135 mm. L’appareil SP a fait sensation dès son lancement.

Mon troisième choix est un appareil photo remarquable appelé Nikon F2 Data, qui enregistre des données. L’appareil photo a rencontré un grand succès pour les applications scientifiques et industrielles puisqu’il était capable d’enregistrer l’heure et des données, et même des mémos écrits à la main sur une pellicule. Le modèle est considéré comme un modèle très rare aujourd’hui.

M. Levett, dites-nous quel appareil photo vous utilisez le plus souvent à l’heure actuelle.

Mes appareils photo personnels que j’utilise le plus sont actuellement le D810 et le D500. J’aime prendre des photos sur le vif, par exemple de personnes dans leur vie quotidienne, ou des photos de rue. Quand je prends des photos, je ne peux m’empêcher de penser que, même si la photographie est entrée dans l’âge numérique, les produits Nikon incarnent l’héritage du Nikon I (l’origine des appareils photo Nikon), sa technologie innovante et sa qualité sans compromis.

Nikon m’a permis de rentrer en contact avec des personnes du monde entier.

Avez-vous une anecdote mémorable à nous raconter, depuis le temps que vous vendez des produits Nikon ?

Il y a toujours une foule d’histoires à raconter. Un jour, la livraison d’une commande est arrivée trop tard pour que nous puissions l’envoyer à temps au client, lequel en avait besoin en toute urgence pour le lendemain. L’un de nos collaborateurs a décidé de sauter dans un train pour remettre l’appareil photo au client en personne. L’aller-retour lui a pris huit heures. Nous avons reçu une lettre du client, aussi surpris que ravi : « Juste un petit mot pour vous remercier encore de vos efforts incroyables pour me livrer mon nouvel appareil photo. Je n’ai jamais vu un niveau de service client aussi stupéfiant, et exécuté avec une telle simplicité, comme si vous faisiez cela tous les jours. Vous avez remué ciel et terre. » Tout autant que le client, nous avons été touchés par cette belle lettre de remerciement.

Il paraît que vous avez travaillé comme photographe à Hollywood avant d’ouvrir votre magasin d’appareils photo. Parlez-nous de votre travail d’alors, et du rôle éventuel de ces connexions et expériences dans votre métier actuel.

Lorsque je vivais à Hollywood, j’ai photographié nombre d’acteurs et de musiciens qui font la une des magazines et des livres. Par ce travail, j’ai rencontré beaucoup de personnes évoluant dans le milieu du cinéma et de la musique. Non seulement c’était un grand plaisir, mais cela s’est révélé une expérience précieuse.

J’ai eu aussi beaucoup de chance qu’à ses tout débuts, Grays of Westminster ait compté le réalisateur légendaire Stanley Kubrick parmi ses fidèles clients. Sans donner de noms, je peux confirmer que nous comptons parmi nos clients toutes sortes de personnes, pas seulement des célébrités, mais aussi des écrivains, des acteurs de cinéma et des rock stars, des réalisateurs, des politiques, des PDG, et occasionnellement, des membres de la famille royale. Cela montre que Nikon est apprécié par un très grand nombre de personnes issues d’univers différents.

Vous publiez également un magazine dédié aux utilisateurs de Nikon. Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans votre rôle d’éditeur ?

J’aime découvrir de nouveaux talents photographiques. J’aime donner aux talents que j’ai découverts la possibilité de montrer leur travail.

Ce magazine couvre les différents aspects de Nikon en présentant des photographies prises par de nouveaux talents, de nouveaux produits et technologies Nikon, ainsi que diverses actualités de Nikon Corporation. J’aime le fait que ce magazine aide les personnes à mieux comprendre et mieux connaître Nikon, et mette en contact des utilisateurs de Nikon.

Je reçois beaucoup de commentaires favorables et de suggestions utiles concernant Nikon de la part de lecteurs de longue date venus du monde entier. Ce que j’ai appris en publiant ce magazine, c’est que Nikon est une marque rassemblant des adeptes passionnés et fidèles non seulement d’appareils photo et d’objectifs, mais aussi de son histoire. Je suis bien entendu moi-même l’un de ces adeptes.

M. Gray Levett

Message à Nikon à l’occasion du 100e anniversaire de la société

Un centenaire est un événement crucial dans l’histoire d’une société. Nikon a créé des produits qui ont saisi certains des moments les plus étonnants de l’Histoire. C’est Nikon que la NASA avait choisi pour son expédition dans l’espace. Depuis cette date, Nikon a continué à envoyer des Nikon performants lors des missions suivantes. Il y a toujours eu une passion et un engagement pour l’excellence qui font partie de l’ADN de la société. Je suis fier et honoré d’avoir apporté ma modeste contribution à cette société illustre. Je souhaite à Nikon un très, très joyeux 100e anniversaire.