Le bokeh pour les débutants

Le terme « bokeh » vient du japonais « boke » (ボケ), qui signifie « flou » ou « brume », ou de « boke-aji », qui désigne ce qui est flou. Bokeh se prononce « bokè ».

Tous les sites Internet et forums dédiés à la photo regorgent de discussions sur le magnifique effet bokeh créé à l’aide des objectifs lumineux de prédilection des utilisateurs. Les adjectifs dithyrambiques fusent : harmonieux, incroyable, superbe, beau, magnifique, soyeux, excellent, etc. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Le bokeh peut être défini comme un flou d’arrière-plan doux, obtenu avec un objectif lumineux et une ouverture maximale. Pour faire simple, le bokeh est la version agréable ou esthétique du flou en photographie.

Si le bokeh est bien une caractéristique photographique, la forme et la taille de cet effet sont déterminées par l’objectif utilisé. Généralement plus accentué en haute lumière, le bokeh varie selon la forme des lamelles du diaphragme (l’ouverture) de l’objectif. Un objectif doté de lamelles circulaires donnera des orbes flous aux formes plus arrondies et plus douces en haute lumière. Un objectif doté d’une ouverture hexagonale recréera cette forme dans les hautes lumières restituées.

Créer un bokeh dans vos photos

Pour obtenir un effet bokeh dans une image, vous devez utiliser un objectif lumineux. Plus l’objectif sera lumineux, plus l’effet sera réussi. Optez pour un objectif présentant une ouverture minimum de f/2.8. Préférez idéalement des ouvertures plus lumineuses, telles que f/2, f/1.8 ou f/1.4. De nombreux photographes privilégient des objectifs lumineux à focale fixe pour obtenir un bokeh visible.

Vous devrez réaliser votre prise de vue avec votre objectif en ouverture maximale. Il est donc conseillé de sélectionner le mode Priorité ouverture ou Manuel. Le mode Manuel vous permet de définir à la fois la vitesse d’obturation et l’ouverture. Le mode Priorité ouverture vous permet de définir la valeur de diaphragme (ouverture), tandis que l’appareil photo sélectionne la vitesse d’obturation adaptée à l’exposition. Vous pouvez également utiliser le mode de décalage du programme, qui offre le plus grand choix de combinaisons de vitesse d’obturation et d’ouverture.

Votre objectif n’est pas très lumineux ? Ce n’est pas un problème. Le fait d’augmenter la distance entre l’arrière-plan et le sujet permet de créer un effet bokeh dans des photos réalisées avec des ouvertures peu importantes.

Pour accentuer le bokeh dans vos photos, augmentez la distance entre votre sujet et l’arrière-plan. Pour cela, réduisez la distance entre votre appareil photo et le sujet. Plus la profondeur de champ sera faible ou plus l’arrière-plan sera loin, et plus ce dernier sera flou. Un arrière-plan fortement éclairé accentuera également le bokeh. Un contre-jour, une lumière latérale ou un rétroéclairage donnera un bokeh plus agréable à regarder.

Les portraits se prêtent parfaitement au bokeh. Les portraits en gros plan sont particulièrement propices à l’effet bokeh. Le bokeh est également fréquemment utilisé dans les photos macro et les gros plans de fleurs et d’autres éléments de la nature. Des illuminations de Noël ou autres objets très réfléchissants se transforment en orbes lumineux dans des prises de vue intentionnellement floues.

Le bokeh ajoute de la douceur à une photo très lumineuse. En détachant votre sujet de l’arrière-plan, cette technique vous permet également d’utiliser un arrière-plan peu photogénique. Grâce à son flou diffus, le bokeh met en valeur le sujet au lieu de détourner l’attention de ce dernier.

Article et photos avec l’aimable contribution de Jody Dole, Kristina Kurtzke, Lindsay Silverman et Paul Van Allen.