Je SUIS Chloé Lapeyssonnie, photographe de mariage

Lorsque Chloé a commencé sa carrière de photographe de mariage il y a sept ans, elle n'aurait jamais pu imaginer toutes les expériences magnifiques et excitantes qu'elle allait vivre. Au cours de sa carrière, elle a photographié plus d'une centaine de mariages en France et en Europe. Elle a visité différents pays, découvert de nombreuses traditions de mariage et rencontré des personnes incroyables. Passionnée de reportage, Chloé a une approche de la photo de mariage radicalement moderne et non invasive. Elle fait peu poser et préfère capturer des moments spontanés, petits comme grands.

Questions et réponses

Comment êtes-vous entrée dans le monde de la photographie de mariage ?
J'ai commencé ma carrière de photographe dans l'industrie de la musique, en photographiant des groupes sur scène et en coulisse. C'est seulement quand j'ai proposé à un de mes meilleurs amis de photographier son mariage que j'ai découvert mon amour de la photographie de mariage. J'ai découvert un tout nouvel univers rempli de rires, de larmes, de baisers, de danses et de moments tendres et j'ai été immédiatement attirée par la diversité des défis dont recèle un mariage pour un photographe.
En tant que photographe de mariage, vous devez être extrêmement attentif tout au long de la journée afin de capturer chaque moment. Vous devez être créatif pour obtenir les meilleurs portraits possibles, développer votre œil afin d'incorporer tous les détails que le couple a imaginés, comprendre la lumière naturelle et maîtriser la photographie de nuit. La vie de photographe de mariage n'est jamais ennuyeuse.

Quelle est la tradition de mariage que vous préférez capturer ?
Mon moment préféré, c'est lorsque les mariés descendent l'allée l'un après l'autre au début de la cérémonie. C'est pour moi le moment principal de la journée, car il donne naissance à différentes émotions qui convergent au même moment. J'adore capturer les expressions d'excitation, de stress, de fierté et d'amour sur le visage des couples ainsi que sur les visages de la famille et des amis. C'est la première fois que le couple se voit en tenues de mariés et c'est le moment où ils réalisent pleinement qu'ils vont se marier. Ils ont tous les deux attendus ce moment pendant si longtemps. Certains versent une larme, d'autres pleurent beaucoup, d'autres rient nerveusement, certains sont extrêmement solennels et d'autres rayonnent de fierté et de joie. Capturer ces émotions brutes, c'est la raison pour laquelle j'aime ce que je fais.

Quel est votre plus grand défi lorsque vous photographiez un mariage ?
Pour moi, c'est le fait de devoir rester concentrée toute la journée, ce qui peut être particulièrement complexe, car je travaille souvent pendant plus de 12 heures d'affilée. Je ne m'autorise aucun temps de pause lors d'un mariage, car il se passe toujours quelque chose quelque part. Pour capturer l'essence même de la journée, vous devez être attentif à tout ce qui se passe autour de vous. Je choisis souvent de photographier en gardant les deux yeux ouverts pour voir ce qui se passe en dehors du cadre de l'image. Par exemple, je peux être train de photographier une mariée qui sert un ami dans ses bras à la fin de la cérémonie, tout en restant attentive pour m'assurer que je ne manque pas le moment où le marié tombe dans les bras de son père. Rechercher constamment le moment, la lumière et l'angle parfaits, tout en m'assurant que la photo est techniquement juste, cela constitue toujours un défi, mais cela ne me déplaît pas, que du contraire.